20 C
Yaoundé
Monday, June 24, 2024

UN Jobs: WHO – Superviseurs de districts pour l’amélioration des performances de la vaccination et de la surveillance de la poliomyéli…

Must read

, ,

Contract

This is a No grade contract. More about No grade contracts.

,

Historique et Contexte

La Poliomyélite est une maladie virale très contagieuse touchant principalement les enfants de moins de 5 ans. Depuis 2017, le monde entier fait face à une flambée de poliovirus dérivé du vaccin circulant (cVDPV2) notamment en région africaine. Dans la zone du bassin du lac Tchad, depuis 2019, les pays ont rapporté des épidémies de cVDPV2 d’origine humaine et environnementale. Cette année,17 états du Nigéria sont entrés en épidémie, dont 4 limitrophes au Cameroun (Borno, Adamawa, Benue, Taraba) avec un total de 443 cVDPV2 détectés. La vaccination reste le seul moyen de prévention et d’interruption de la circulation du poliovirus. Associé à cela, le nouveau Plan d’action mondial 2022-2024 met l’accent sur l’amélioration de la qualité de surveillance humaine et environnementale pour détecter précocement toute circulation du poliovirus. En date du 27 décembre 2022 et du 11 janvier 2023, plus de 14 mois après le dernier cas de cVDOV2 notifié au Vameroun en octobre 2021, deux cas de cVDPV2 ont été confirmés par le laboratoire CDC Atlanta respectivement dans les DS de Mokolo et de Yagoua dans la région de l’Extrême-Nord. Il est important de noter que le pays a connu une épidémie de cVDPV2 dans la région de l’Extrême-Nord et deux tours de campagnes de riposte au nVPO2 ont été menées en mai et juillet 2022 en réponse à cette épidémie. En novembre 2022, un 3ème tour de la campagne s’est déroulé dans les DS ayant été rejetés au LQAS durant les deux tours de campagne. Les DS de Mokolo et de Yagoua n’était donc pas inclus dans le scope du rattrapage de novembre 2022. Malgré le caractère satisfaisant de certains indicateurs majeurs de surveillance des PFA dans ce DS, les faibles couvertures vaccinales, l’augmentation du nombre de cas au Nigéria, Tchad et République centrafricaine voisins et les mouvements des populations, soulèvent la nécessité de reconduire le renforcement des appuis techniques des districts de santé des zones d’insécurité de l’Extrême-nord par des agents de santé expérimentés pour maintenir une surveillance aux normes de qualité, renforcer l’immunisation de routine et durant les activités de vaccination supplémentaires. Pour ce faire, le plan prévoit le redéploiement de personnels qualifiés dans 10 districts à sécurité compromise des régions du Nord-ouest et du sud-ouest, dont les indicateurs de la surveillance sont déclinants du fait des conflits qui perdurent depuis 2016.

Intensifier la mise en œuvre des activités de surveillance, de sensibilisation et de vaccination contre la poliomyélite dans 10 districts de santé à sécurité compromise des régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest.

But de la Consultation

Le consultant du district devra : Assurer le renforcement de la coordination : • Soutenir le DS dans la tenue régulière de réunions de coordination du district • Veiller à ce que les districts élaborent des plans d’action qui incluent des activités de vaccination et de surveillance tout en tenant compte du contexte sécuritaire de la zone • Participer à l’élaboration et au suivi de la mise en œuvre du plan élaboré • Suivre et analyser les indicateurs à des fins de suivi des performances, de repérage et de résolution des problèmes et de garantie de la qualité de la prestation des services et de la surveillance • Soutenir le plaidoyer et établir de bonnes relations avec les communautés par l’intermédiaire de agents de santé communautaires ou d’ONG pour les impliquer dans les activités de surveillance et de vaccination systématique • Assurer la complétude et la promptitude des rapports hebdomadaire et mensuel du DS

Assurer le renforcement de la surveillance de la poliomyélite au regard des nouveaux indicateurs de surveillance de l’IMEP et des autres MEV : • Assurer la mise à jour et le respect du plan de visite de site (formations sanitaires et tradipraticiens) selon la périodicité et la priorisation recommandées • Soutenir la mise en œuvre par l’équipe du DS de la supervision formative intégrée à l’aide de l’outil ODK conformément au calendrier des visites de site dans le DS soutenu • Mener soi-même la surveillance active à travers des visites d’au moins six (06) sites par semaine selon la planification • Mener la surveillance active au sein des populations spéciales • Soutenir l’information des parties prenantes impliquées dans la surveillance active ou passive de PFA et s’assurer que la surveillance active est menée dans les établissements de santé, les tradipraticiens, les parapharmaciens, les églises et autres lieux propices • Assurer la mise en œuvre de qualité des validations, géolocalisations, examens de suivi et investigations des cas de PFA et autres MEV • Assurer le respect des procédures de l’IMEP dans le prélèvement des cas contacts • Assurer la qualité du transport des échantillons selon les procédures ainsi que la complétude et cohérence des fiches d’investigation • Assurer le respect du chronogramme et des procédures de prélèvement des échantillons environnementaux (applicable si site de surveillance environnementale dans le DS) • Assurer le feedback des résultats des prélèvements au niveau district • Soutenir le district dans la notification des MAPI en routine et en campagne • Assurer la vulgarisation de la prime de détection des MEV.

Assurer le renforcement de la vaccination de routine : • Participer à l’élaboration et la mise en œuvre des microplans précis et réalistes • S’assurer d’une bonne organisation des séances de vaccination et d’une bonne répartition des taches • Veiller au respect des conditions de conservation des vaccins (chaîne du froid) et à l’effectivité du contrôle de qualité par l’utilisation de la PCV • Contrôler le niveau des stocks des vaccins et consommables en vue d’un réapprovisionnement en cas de besoin • S’assurer d’une administration correcte de tous les vaccins avec respect des conditions d’utilisation des seringues autobloquantes (SAB) • S’assurer du respect des directives concernant le calendrier vaccinal du PEV et la sécurité des injections (Utilisation correcte des SAB, des boîtes de sécurité, stockage, transport et destruction des déchets) • S’assurer que des conseils appropriés sont donnés aux parents ou accompagnateurs • S’assurer du remplissage correct des outils de gestion (fiches de pointage, cartes de vaccination, fiches récapitulatives, registres de vaccination…) • Appuyer les journées locales/nationales de vaccination contre la poliomyélite et autres MEV • Appuyer la vaccination hebdomadaire dans les marchés les plus importants identifiés dans le district avec les équipes de vaccination • Appuyer la vaccination dans les sites de déplacés, refugiés, retournés

Exécuter toutes autres tâches liées au PEV qui peuvent être demandées ou confiées par la hiérarchie L’agent travaillera en parfaite symbiose avec l’équipe de gestion du district et la région L’agent sera supervisé par l’épidémiologiste en charge du district de santé, coiffé par le coordonnateur régional L’agent devra posséder son propre matériel de travail (smartphone, ordinateur, moyen de locomotion…) pour la bonne marche de ses activités d’appui L’agent devra assurer le transport du matériel pendant les activités de vaccination.

Livrables

• L’agent doit soumettre des rapports hebdomadaires et mensuels (ODK, word) selon les canevas fournis ; • L’agent doit fournir un rapport d’activités au terme de 5 mois de travail

Qualifications, experience, Compétences and langues

Qualifications

Essentiel: Être titulaire d’un diplôme d’infirmier ou d’un équivalent ou tout diplôme supérieur lié à la santé ;

Experience

Essentiel: Avoir une expérience d’au moins deux ans dans le domaine de la planification, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du Programme élargi de vaccination au niveau d’un DS

Compétences/Connaissances

Essentiel: • Avoir de bonnes aptitudes à communiquer, à travailler en équipe, à résoudre les problèmes et à superviser la mise en œuvre des activités de vaccination et de surveillance des MEV • Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique et des nouvelles technologies de l’information en particulier • Être capable de travailler de manière autonome, dans des conditions difficiles et sous-pression • Avoir une bonne maîtrise d’au moins une langue locale du DS à superviser • Une bonne connaissance du DS à soutenir est impérative

Langues

Essentiel: Excellente connaissance de l’anglais

Desirable: Connaissance intermédiaire du français

Location

Sud-ouest et Nord Ouest

Remuneration et budget

Selon la grille minimale niveau 4 du scale des Nations Unies au cameroun

Hiring Manager / Responsable du recrutement : Dr BAONGA BA POUTH Simon Franky Collaborateurs: Mme ANDRIAMALALA Magali Point Focal Admin (HR) : Mme NDONGMO Georgette

Additional Information

• This vacancy notice may be used to identify candidates for other similar consultancies at the same level. • Only candidates under serious consideration will be contacted. • A written test may be used as a form of screening. • If your candidature is retained for interview, you will be required to provide, in advance, a scanned copy of the degree(s)/diploma(s)/certificate(s) required for this position. WHO only considers higher educational qualifications obtained from an institution accredited/recognized in the World Higher Education Database (WHED), a list updated by the International Association of Universities (IAU)/United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO). The list can be accessed through the link: http://www.whed.net/. Some professional certificates may not appear in the WHED and will require individual review. • For information on WHO’s operations please visit: http://www.who.int. • The WHO is committed to creating a diverse and inclusive environment of mutual respect. The WHO recruits workforce regardless of disability status, sex, gender identity, sexual orientation, language, race, marital status, religious, cultural, ethnic and socio-economic backgrounds, or any other personal characteristics. • The WHO is committed to achieving gender parity and geographical diversity in its workforce. Women, persons with disabilities, and nationals of unrepresented and underrepresented Member States (https://www.who.int/careers/diversity-equity-and-inclusion) are strongly encouraged to apply for WHO jobs. • Persons with disabilities can request reasonable accommodations to enable participation in the recruitment process. Requests for reasonable accommodation should be sent through an email to [email protected] • An impeccable record for integrity and professional ethical standards is essential. WHO prides itself on a workforce that adheres to the highest ethical and professional standards and that is committed to put the WHO Values Charter (https://www.who.int/about/who-we-are/our-values) into practice. • WHO has zero tolerance towards sexual exploitation and abuse (SEA), sexual harassment and other types of abusive conduct (i.e., discrimination, abuse of authority and harassment). All members of the WHO workforce have a role to play in promoting a safe and respectful workplace and should report to WHO any actual or suspected cases of SEA, sexual harassment and other types of abusive conduct. To ensure that individuals with a substantiated history of SEA, sexual harassment or other types of abusive conduct are not hired by the Organization, WHO will conduct a background verification of short-listed candidates. • WHO has a smoke-free environment and does not recruit smokers or users of any form of tobacco. • Consultants shall perform the work as independent contractors in a personal capacity, and not as a representative of any entity or authority. • WHO shall have no responsibility for any taxes, duties, social security contributions or other contributions payable by the Consultant. The Consultant shall be solely responsible for withholding and paying any taxes, duties, social security contributions and any other contributions which are applicable to the Consultant in each location/jurisdiction in which the work hereunder is performed, and the Consultant shall not be entitled to any reimbursement thereof by WHO. • Please note that WHO’s contracts are conditional on members of the workforce confirming that they are vaccinated as required by WHO before undertaking a WHO assignment, except where a medical condition does not allow such vaccination, as certified by the WHO Staff Health and Wellbeing Services (SHW). The successful candidate will be asked to provide relevant evidence related to this condition. A copy of the updated vaccination card must be shared with WHO medical service in the medical clearance process. Please note that certain countries require proof of specific vaccinations for entry or exit. For example, official proof /certification of yellow fever vaccination is required to enter many countries. Country-specific vaccine recommendations can be found on the WHO international travel and Staff Health and Wellbeing website. For vaccination-related queries please directly contact SHW directly at [email protected]. • In case the recruitment website does not display properly, please retry by: (i) checking that you have the latest version of the browser installed (Chrome, Edge or Firefox); (ii) clearing your browser history and opening the site in a new browser (not a new tab within the same browser); or (iii) retry accessing the website using Mozilla Firefox browser or using another device. Click the link for detailed guidance on completing job applications: Instructions for candidates.

, Apply now , Added 16 hours ago – Updated 7 hours ago – Source: who.int

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article