19.6 C
Yaoundé
Thursday, August 18, 2022

UN Jobs: UNOCHA – Assistant/e aux Affaires Humanitaires

Must read

, Volunteering ,

Contract

This is a UNV National Specialist contract. This kind of contract is known as National UN Volunteer. It is normally only for nationals. More about UNV National Specialist contracts.

,

Le Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Se-crétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humani-taire de manière efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, pour atté-nuer la souffrance humaine et plaider pour les droits des populations dans le besoin, de promou-voir la préparation et la prévention des catastrophes. Dans la perspective de soutenir et renforcer efficacement la coordination de la réponse humani-taire face à un ensemble complexe de facteurs internes et externes, OCHA Cameroun travaille à renforcer le partenariat et les capacités de préparation et de réponse aux urgences, visant à soutenir le Cameroun et être en mesure d’apporter un appui aux agences onusiennes et aux par-tenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables. Le Sous-Bureau d’OCHA dans l’Extrême Nord, basé à Maroua permet d’assurer la prise en compte des avis des populations affectées, des autorités et partenaires locaux dans la coordina-tion stratégique de la réponse humanitaire au Cameroun. Le Sous Bureau de Maroua offre en outre un service de proximité à tous les acteurs humanitaires implantés dans la région. Il y faci-lite la réponse humanitaire notamment grâce à ses fonction de coordination Civilo Militaire, d’analyse de l’accès humanitaire, et de coordination d’évaluations multisectorielles. OCHA a ouvert en 2017 une antenne à Kousseri afin de rester aux contacts des nombreux partenaires qui ont ouverts des programmes dans le département du Logone et Chari.

Sous la supervision directe de la Chargée Nationale des Affaires Humanitaires, le/la Vo-lontaire des Nations Unies effectuera les tâches suivantes: • Soutenir le sous-bureau de Maroua avec des rapports réguliers, notamment des rapports quotidiens, hebdomadaires et mensuels, ainsi que des mises à jour et des rapports humani-taires ponctuels; • Effectuer des visites régulières sur le terrain pour recueillir et vérifier les informations né-cessaires à la compréhension de l’impact de la situation humanitaire et des besoins des communautés les plus vulnérables ; • Soutenir la collecte de données et l’analyse de la situation humanitaire à travers la région de l’Extrême Nord à la demande du sous-bureau de Maroua, notamment en soutenant la gestion de l’information, les évaluations sur le terrain, la liaison avec la communauté et la recherche; • Soutenir la fourniture d’informations en réponse aux demandes et requêtes internes et ex-ternes ; • Participer à l’élaboration de présentations, de produits d’information et de feuilles de con-tact; • Rédiger des rapports de visite sur le terrain et des notes de réunions en veillant à ce qu’un dossier adéquat et précis soit tenu; • Fournir un soutien en matière de plaidoyer pour l’organisation d’événements, la préparation de réunions d’information sur le terrain pour les officiels, les diplomates et les décideurs ; • Soutenir le bureau du Cameroun dans son rôle de coordination humanitaire, contribuant au renforcement des relations avec les acteurs concernés, y compris les secteurs, les ONG in-ternationales et naionales, et les autorités locales ; et en participant aux réunions perti-nentes; • Aider à tenir à jour les calendriers des reunions, les listes de contacts et les documents opé-rationnels pertinents ; • Aider le Bureau à diffuser, au niveau local, les rapports de l’ONU, des partenaires et d’OCHA; • Fournir un soutien au sous-bureau de Maroua dans l’organisation de réunions, d’ateliers et d’autres activités: appuyer les processus de gestion des voyages; Soutien administratif et opérationnel; Servir de point focal pour les questions de logistique et administratives; • Contribuer à l’élaboration de la cartographies des intervenants « qui fait quoi ou » (5W) ; • Fournir un soutien supplémentaire et connexe au Bureau, selon les besoins ; • Contribuer a coordonner les missions d’evaluation de la situation humanitaire. En plus de ce qui précède, les Volontaires des Nations Unies sont censés : • Renforcer leurs connaissances et compréhension du concept du volontariat en lisant la do-cumentation mise à disposition par le programme VNU, ainsi que les publications externes ; et prendre activement part aux activités du programme VNU, par exemple s’impliquer dans les activités commémoratives de la Journée internationale des Volontaires (JIV), le 5 dé-cembre. • Se familiariser et développer toute forme de volontariat traditionnel et/ou local au niveau du pays d’accueil. • Refléter le type et la nature des actions volontaires qu’ils entreprennent, y compris leur participation dans les réflexions substantielles. • Contribuer à la rédaction des articles sur les expériences de terrain à soumettre pour la pu-blication du programme VNU/ site web, bulletin et notes de presse, etc. • Contribuer au Programme d’accueil des Volontaires des Nations Unies nouvellement arri-vés dans le pays d’affectation; • Promouvoir ou conseiller les groupes locaux dans l’utilisation des volontaires en ligne ou encourager les individus et les organisations à utiliser les services de volontaires en ligne quand cela est techniquement possible.

Résultats attendus :

• Production en temps voulu de rapports réguliers, de rapports ad hoc et de réponses aux de-mandes de renseignements. • Présence accrue sur le terrain, notamment par le biais du soutien à l’évaluation, de la prépa-ration de visites sur le terrain et de la liaison avec la communauté. • Les comptes rendus des réunions et les notes des visites sur le terrain sont préparés, partagés et stockés en temps voulu. • Les calendriers de réunions, listes de contact, présentations et autres produits d’information sont à jour. • Soutenir le travail de l’équipe de coordination • Le développement des capacités grâce à l’encadrement, le suivi et la formation continue, en travaillant (y compris la supervision) avec le personnel national ou les homologues de la contrepartie (gouvernementale ou non-gouvernementale, y compris les partenaires d’exécu-tion (IP);
• La perspective de l’âge, du genre et de la diversité (AGD) est systématiquement appliquée, intégrée et documentée dans toutes les activités tout au long de l‘affectation ; • Un rapport des réalisations dans le domaine du volontariat pour la paix et le développement pendant l’affectation, comme par exemple le nombre de volontaires mobilisés, la participa-tion aux activités et la contribution au développement des capacités

• Professionalism • Integrity • Teamwork and respect for diversity • Commitment to continuous learning • Planning and organizing • Communication • Flexibility

Expérience dans la recherche sur le terrain, des évaluations et du travail avec les communautés affectées.

Expérience dans la gestion de multiples parties prenantes et perspectives est un atout.

Une expérience préalable avec des organisations internationales, en gestion de crise etd’ opéra-tions de secours d’urgence est un atout. Il en est de même de bonnes connaissances pratiques de la gestion des catastrophes et de la connaisance de la situation humanitaire de la région de l’Extreme Nord.

Maîtrise des logiciels Microsoft, notamment Word, Excel et PowerPoint

La ville de Maroua est le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun et du départe-ment du Diamaré. Elle a été érigée en « Communauté urbaine de Maroua » en 2008. Avec ses 1 007 000 habitants, cette ville universitaire est l’une des cinq premières du Cameroun. Le climat est de type tropical, sec et chaud, presque semi-désertique. La température moyenne annuelle est de 28,3 °C. La moyenne annuelle des précipitations atteint 794 mm. La ville est quadrillée par de grandes avenues bordées d’arbres qui apportent un peu de fraîcheur. Les populations de Maroua sont principalement issues des ethnies suivantes : Mouyengue, Mofu, Guiziga, Peuls, Daba (Kola), Toupouri, Mafa, Mousgoum, Kotoko, Mandara, Kanuri, Mada, Podoko, Zouglo, Méri. Maroua a donc une culture plurielle. La langue peule est la plus parlée dans le Nord-Cameroun et dans la ville de Maroua en particulier.

, Apply now , Added 17 hours ago – Updated 2 hours ago – Source: unv.org

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article