18.6 C
Yaoundé
Monday, October 3, 2022

UN Jobs: UNHCR – Assistant à l’Enregistrement

Must read

, Volunteering ,

Contract

This is a UNV National Specialist contract. This kind of contract is known as National UN Volunteer. It is normally only for nationals. More about UNV National Specialist contracts.

,

Les exactions de la secte islamique Boko Haram (BH) perpétrées ces dernières années, ont conduit à un afflux massif de réfugiés nigérians sur le territoire camerounais. Les récentes attaques de ce groupe islamiste ont conduit à des mouvements constants de la population en quête de protection et d’assistance vers le centre de transit de Gouringuel ainsi que dans les villages d’accueil.

Dans le cadre du mandat de protection et de recherche de solutions du HCR, la Sous-Délégation met plusieurs projets en œuvre et couvre à ce jour le bureau de Maroua et celui de Kousseri avec, selon les statistiques actualisées au 30 juin 2022, 132,540 personnes réfugiées qui ont fui les atrocités commises par les membres de la secte terroriste BH pour trouver refuge au Camp de Minawao et dans les villages hôtes. Par ailleurs, 357,631 personnes déplacées internes et 135,257 retournés vivant à l’Extrême-Nord, relèvent aussi de la compétence de la Sous-Délégation.

Aussi en matière des structures de bases (santé, éducation, eau etc) les structures existantes sont inadéquates. L’UNHCR contribue à travers ses partenaires à une meilleure prise en charge des réfugiés et des populations hôtes en renforçant les capacités d’accueil dans ces structures, en dotant des médicaments, fournitures scolaires et autres équipements et en procédant a l’enregistrement de ces personnes relevant de son mandat. C’est dans ce contexte qu’il est recommandé le recrutement de deux (2) VNU national(e)s qui assisteront dans le suivi de l’appui social, apporteront leur appui en matière d’enregistrement et de la protection à base communautaire.

Sous la supervision directe de l’Administrateur en charge de l’Enregistrement, le/la Volontaire des Nations Unies effectuera les tâches suivantes:

• Contribuer au monitoring de la situation des réfugiés dans les localités ou l’equipe itinérante d’enregistrement sera deployée, y compris les mouvements des réfugiés dans les sites amenagés et hors sites. • Assister aux activités d’enregistrement dans l’enregistrement, l’enrôlement, la documentation et la mise a jour des données des personnes relevant du mandat de l’UNHCR. • Générer des statistiques des données selon les besoins • Assurer la traduction/interprétation au besoin • Effectuer toute autre tâche selon le besoin • L’orientation et le soutien technique au volontaire sera donné par le superviseur

En plus de ce qui précède, les Volontaires des Nations Unies sont censés : • Renforcer leurs connaissances et compréhension du concept du volontariat en lisant la docu-mentation mise à disposition par le programme VNU, les publications externes et prendre ac-tivement part aux activités du programme VNU, par exemple s’impliquer dans les activités commémoratives de la Journée internationale des Volontaires (JIV), le 5 décembre. • Se familiariser et développer toute forme de volontariat traditionnel et/ou local au niveau du pays d’accueil. • Refléter le type et la nature des actions volontaires qu’ils entreprennent, y compris leur partici-pation dans les réflexions substantielles. • Contribuer à la rédaction des articles sur les expériences de terrain à soumettre pour la publi-cation du programme VNU/ site web, bulletin et notes de presse, etc. • Contribuer au Programme d’accueil des Volontaires des Nations Unies nouvellement arrivés dans le pays d’affectation; • Promouvoir ou conseiller les groupes locaux dans l’utilisation des volontaires en ligne ou en-courager les individus et les organisations à utiliser les services de volontaires en ligne quand cela est techniquement possible.

Résultats attendus :

• Une meilleure planification des activités d’assistance sur la base des statistiques fiables. • Une meilleure jouissance des droits par les bénéficiaires (réfugiés, demandeurs d’asile) à cause de la documentation reçue, • Une meilleure évaluation et prise en charge des besoins des populations à tra-vers l’enregistrement des informations pertinentes, • La bonne gestion des équipements et du matériel d’enregistrement assurée • Un rapport sur les résultats concernant le volontariat pour la paix et le développement pendant l’affectation, comme par exemple le nombre de volontaires mobilisés, la participation aux activi-tés et la contribution au développement des capacités.

• Professionalisme • Motivation • Bonnes compétences interpersonnelles ; • Travail en équipe ; • Flexibilité et ouverture à l’apprentissage • Respect de la diversité et adaptabilité

• Expérience professionnelle en lien avec le poste ; • La connaissance du contexte humanitaire et particulièrement des refugiées/demandeurs d’asile serait un atout ; • La connaissance du terrain serait un atout ; • Motivation à contribuer à la paix et au développement et à servir les autres ; • Bonnes compétences interpersonnelles ; • Volonté à contribuer au travail en tant que membre d’une équipe ; • Volonté à se déplacer beaucoup et dans les zones reculées dans le cadre du travail ; • Flexibilité et ouverture à l’apprentissage et aux nouvelles expériences ; • Respect de la diversité et adaptabilité aux autres cultures, environnements et conditions de vie ; • Une expérience en tant que volontaire et/ou l’expérience d’autres cultures, (par exemple: études, travail en tant que volontaire, stage) seront sérieusement prises en compte • La connaissance de l’outil de gestion des cas (proGres) serait un atout ; • La connaissance de l’outil d’enrôlement biométrique (BIMS) serait un atout ; • Les compétences en informatique (Word, Excel etc).

La ville de Maroua, quadrillée par de grandes avenues bordées d’arbres qui apportent un peu de fraîcheur, est le Chef-lieu de la Région de L’Extrême-Nord et du département du Diamaré située à 1312 km de la capitale politique Yaoundé, 211 Km de Garoua, 265 km de Kousseri. Avec ses 1 007 000 habitants, cette ville universitaire est l’une des cinq premières du Cameroun. Les populations de Maroua sont principalement issues des ethnies suivantes : Mouyengue, Mofu, Guiziga, Peuls, Daba (Kola), Toupouri, Mafa, Mousgoum, Kotoko, Mandara, Kanuri, Mada, Podoko, Zouglo, Méri. Maroua a donc une culture plurielle. La langue peule est la plus parlée dans le Nord-Cameroun et dans la ville de Maroua en particulier. L’axe Maroua-Kousseri est très mauvais. Il faut effectuer 8 à 10 heures de route sur ce tronçon tandis que les camions sont obligés de passer des jours en route. L’escorte militaire est aussi exi-gée sur l’axe Maroua-Waza en allant vers Kousseri à cause de l’insécurité. Sur le plan sécuritaire, l’axe terrestre recommandé pour se rendre à kousseri est celui qui passe par Bongor-Ndjamena (Tchad) distant de 625 Km avec nuitée à Bongor car la RN1 est suspendu pour le moment. Maroua dispose aussi d’un Aéroport International (Maroua-Salack) pour rallier Kousseri en passant par Ndjamena.

Saisons : Il existe deux saisons dans la région de L’Extrême-nord : 01 longue saison sèche (09 mois environs) et 01 courte saison des pluies (03 mois environ), le climat est de type tropical, sec et chaud, presque désertique. Les températures les plus élevées s’enregistrent en mars et avril et les hautes précipitations en Août et septembre. La température moyenne annuelle est de 28,3 °C. La moyenne annuelle des précipitations atteint 794 mm.

Eau : l’accès à l’eau potable n’est pas aussi facile comme dans d’autres villes du pays, pour le ravitaillement en eau potable on peut faire recours aux forages et sources nombreux dans la ville. Il y a l’adduction en eau potable dans la ville mais la dépendance de l’installation de production à l’énergie (ENEO) crée régulièrement de dysfonction à cause des coupures d’électricité.

Electricité : On note de nombreuses coupures intempestives d’électricité dans la ville et qui peuvent durer parfois plus de 12 heures, car le barrage de Lagdo, source de production de l’énergie électrique ne pouvant plus satisfaire les trois régions septentrionales faute de baisse du niveau de l’eau.

Téléphone : 04 sociétés de téléphonie mobile existent dans la ville, MTN, Orange et CAMTEL et NEXTTEL. Les sociétés de téléphonie mobile MTN, Camtel et Orange ont leur représentation dans la ville de Maroua.

Librairie et bibliothèque : Il existe des petites librairies où on peut trouver quelques docu-ments et la presse locale.

Internet Cyber : plusieurs Cyber pour internet dans la ville.

Banque : il existe 07 banques de 1er degré (SGC, BICEC, ECOBANK, SCB, CCA BANK, Afriland First Bank, CBC Bank) avec possibilité de transfert avec Western Union, Money Gramm…) il existe des micros finance.

Services financiers décentralisés, bureaux de change et de transferts d’argent : Ex-press Union, Express Exchange

Medias : Il existe des sociétés de vente de carte CANAL SAT, Il existe aussi les sociétés de câblage. Il existe la CRTV, Canal 2 international, Vision4, Equinoxe TV, Maroua TV, et plusieurs stations radio CRTV radio poste national, CRTV radio chaîne de l’Extrême-nord (FM 94), Radio Woila Vision, Maroua Sey Whota, Dahi FM. Toutefois, de nombreux foyers reçoivent les chaînes de télévision étrangères grâce à la câblodistribution ou au satellite. Au niveau de la presse écrite, quelques journaux écrits camerounais accessibles à la popula-tion de Maroua : Cameroon Tribune, Le Messager, Mutations, La Nouvelle Expression, Le Jour, Repères, L’œil de Sahel, La Voix du Paysan

, Apply now , Added 2 hours ago – Updated 2 hours ago – Source: unv.org

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article