28.7 C
Yaoundé
Sunday, April 14, 2024

UN Jobs: ILO – Chef de Projet, DC – P4

Must read

, ,

Grade: P4

No. du poste: DC/YAOUNDE/P4/2024/002 Date de publication: 20 février 2024 Date de clôture (minuit, heure du Cameroun): 05 mars 2024

Job ID: 11677 Départment: BR-Afrique Unité: ETD/BP-Yaoundé Lieu d’affectation: Bertoua Type de contrat: Durée déterminée

Durée du contract: 16 mois


Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

Dans le but de s’assurer que la sélection directe pour pourvoir le poste vacant est fondée sur le meilleur processus décisionnel possible, le BIT invite les candidats intéressés à soumettre leur candidature en ligne avant la date indiquée ci-dessus.

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l’Organisation. . Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

Peuvent soumettre leur candidature:

  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l’Annexe I du statut du Personnel.
  • Les candidats/tes externes.

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapées. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d’un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

Introduction

L’Organisation internationale du Travail (OIT) est l’institution des Nations Unies qui a pour mission d’améliorer l’accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif, dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et de dignité. Son mandat consiste à promouvoir les droits au travail, encourager la création d’emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue dans la recherche de solutions aux problèmes du monde du travail.

Depuis 2004/2005, le Cameroun connaît un afflux massif des réfugiés fuyant la guerre civile et les persécutions en République centrafricaine (RCA). Ces réfugiés sont concentrés dans les Régions de l’Adamaoua, de l’Est et du Nord. Selon un rapport du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) , le Cameroun comptait en août 2020 un total 189 005 ( dont 98 238 femmes ) réfugiés centrafricains vivant dans la Région de l’Est et près de 64 636 (dont 33 611 femmes) dans la Région de l’Adamaoua. Une enquête effectuée par le HCR auprès des réfugiés centrafricains en 2018 a révélé que près de 74% parmi eux ont l’intention de rester au Cameroun jusqu’à ce que la situation politique et sécuritaire dans leur pays se stabilise.

Les femmes dans les communautés de réfugiés et d’accueil de ces deux Régions sont confrontées à plusieurs types de discrimination et de violence. A travers la politique nationale du genre 2015 portée par le Ministère en charge de la promotion de la femme, le Gouvernement camerounais voit effectivement dans l’autonomisation économique des femmes un moyen efficace de lutter contre ces pratiques et de contribuer au développement économique local.

Jusqu’à ce jour, il existe une cohabitation pacifique entre les réfugiés et les populations hôtes. Cependant, il est urgent de promouvoir des voies de développement inclusives pour ces réfugiés et populations hôtes afin d’améliorer les moyens de subsistance de tous, réduisant ainsi le potentiel de conflit. L’évaluation conjointe OIT-HCR de 2017 du système de marché en utilisant l’Approche des systèmes de marche inclusifs (ASMI) pour les réfugiés et les communautés d’accueils de l’Adamaoua et de l’Est a conclu que les activités agropastorales sont une source de différends dans les conflits liés migrations transfrontalières, et que soutenir les femmes dans les chaînes de valeur agropastorales à fort potentiel de croissance contribue à la résilience économique et à la cohésion sociale dans ces communautés.

Rôles et responsabilités

En vue de contribuer à la revitalisation des économies et à la cohésion sociale entre les réfugiés et les communautés d’accueil dans les Régions de l’Adamaoua et de l’Est, l’Agence internationale de coopération coréenne (KOICA) a décidé de financer le projet « Autonomiser les femmes pour des économies résilientes et des communautés pacifiques dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua au Cameroun affectées par les réfugiés». En utilisant une approche de développement de systèmes de marché, le Projet développe l’entrepreneuriat féminin et coopératif auprès des bénéficiaires tout en facilitant leur accès aux programmes de protection sociale susceptibles de prévenir la violence sexiste (VBG) et le VIH / SIDA et d’atténuer leurs effets. Le projet est mis en œuvre depuis décembre 2020 et arrivera à son terme en juin 2025, soit 18 mois d’exécution restants. .A date, le Projet a des taux d’exécution technique et financière satisfaisant et doit accélérer ses performances pour atteindre les cibles fixés.

Le projet est mis en œuvre par le Bureau international du Travail (BIT), en partenariat avec différentes parties prenantes (Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises du Cameroun, Collectivités locales, ONG travaillant avec les réfugiés, Prestataires de services d’appui financiers et non-financiers).

Le BIT cherche à recruter un/e Chef/fe de project (CP) pour poursuivre la mise en œuvre efficace et efficiente du projet sur la période restante. Le/a CP aura sous sa supervision une équipe de huit (8) personnes composée d’un expert en entrepreneuriat féminin et développement des entreprises, un expert en développement des coopératives, une experte en protection sociale, un chargé de communication et de Suivi et Evaluation, deux assistants administratifs et financiers, et deux chauffeurs.

Le poste est basé à Bertoua, capitale régionale de l’Est, au Cameroun, sous la supervision de l’Equipe d’appui technique de l’OIT pour le travail décent pour l’Afrique centrale et Bureau de Pays pour le Cameroun, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé-et-Principe (ETD/BP-Yaoundé), et en étroite coordination avec les unités techniques du Siège de l’OIT.

Supervision

Le/La titulaire du poste travaillera sous la responsabilité générale et la supervision directe du Directeur de l’ETD-BP/Yaoundé à qui il/elle fera rapport. Il/elle collaborera étroitement avec le Spécialiste Entreprise de l’ETD-BP/Yaoundé, le point focal VIH/SIDA à l’ETD-BP/Yaoundé, le/la Spécialiste en Protection Sociale ainsi que d’autres experts techniques du siège (Programme de Développement de l’Entrepreneuriat féminin (WED/SME), l’Unité des Coopératives (COOP), le Programme Finance solidaire (PSF), le Département Protection Sociale (SOCPRO), ainsi que ILO-AIDS.

Le/La titulaire du poste sera responsable de la mise en œuvre de l’ensemble des activités du projet au Cameroun.

Le/la titulaire du poste sera responsable de la réalisation des résultats escomptés du projet conformément au document de projet. Il/elle sera directement responsable de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles du projet, conformément aux règles, procédures et directives de l’OIT. Le/la titulaire veillera également à la bonne application des politiques et approches techniques de l’OIT en matière d’entrepreneuriat individuel, coopératif et féminin, de développement local, ainsi que de protection sociale, de dialogue social et de travail décent pour la paix.

Rôles et responsabilités

Pour ce faire, le CP est chargé en particulier de :

• Diriger, coordonner et superviser la mise en œuvre du projet. • Gérer efficacement les fonds/budgets et coordonner les ressources humaines du projet, y compris le recrutement, l’évaluation des performances et le développement des capacités du personnel. • Veiller aux liens entre les différentes composantes du projet et à l’intégration du genre dans la mise en œuvre du Projet. • Fournir les plans de travail du projet, de communication et de suivi-évaluation et les actualiser éventuellement. • Assurer la mise en œuvre effective et en temps voulu des activités du projet sensible au genre quand pertinent et en conformité avec les plans d’exécution et de suivi, et des politiques et lignes directrices techniques de l’OIT. • Mettre à jour le cas échéant les contrats d’exécution avec certains partenaires ; identifier, de nouveaux partenaires publics et privés de mise en œuvre si nécessaire, afin de les inciter et renforcer pour fournir des services d’appui financiers et non-financiers adéquats aux groupes cibles. • Assurer le suivi, l’évaluation du projet et l’élaboration des rapports périodiques d’avancement et d’exécution technique et financière du projet, y compris le suivi financier pour garantir une utilisation efficiente des ressources. Ces rapports seront rédigés en anglais selon les formats fournis par le donateur du Projet. • Assurer la gestion des ressources humaines du projet, y compris leur motivation, supervision et mesure de leur performance. • Assurer une bonne communication des objectifs et des résultats du projet, envers le donateur, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, le Ministère des Relations Extérieures, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, les mandants et autres acteurs clés. • Participer activement et en étroite collaboration avec l’ETD/BP-Yaoundé aux plateformes de dialogue sur les réfugiés initiés par le Gouvernement et le Système des Nations-Unies (SNU) au Cameroun. • Collaborer étroitement sur le terrain avec les Agences du SNU qui soutiennent les réfugiés, en particulier le HCR, le Programme Alimentaire Mondial (PAM). • Fournir des services de conseils techniques et superviser les études et travaux requis pour atteindre les résultats des objectifs du projet. • Superviser l’élaboration des termes de référence des consultants et partenaires d’exécution et superviser la mise en œuvre des prestations de collaboration extérieure selon les standards du BIT et en alignement avec les résultats du projet. • Documenter les meilleures pratiques émergeant de la mise en œuvre du projet dans le cadre du développement des moyens de subsistance pour les réfugiés et les communautés d’accueil et alimenter la banque de connaissances des projets de coopération au développement de l’OIT, y compris par la préparation de notes techniques, brochures et autres publications. • Préparer les sessions du comité de pilotage du Projet et participer activement à la préparation des missions d’appui du BIT et des mission d’évaluation du Projet. • Prendre des initiatives visant la mobilisation des ressources; initier l’élaboration des propositions de projet à cet effet; identifier et contacter les partenaires potentiels. • Mener toute autre mission et tâche assignées par le Directeur.

Formation

Diplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) en économie, en administration, en développement, en gestion, en sciences sociales ou autres domaines pertinents. Un diplôme universitaire de premier cycle (licence ou équivalent) dans un domaine pertinent, assorti de deux années d’expérience pertinente supplémentaires, sera accepté en lieu et place du diplôme universitaire supérieur.

Expérience

Au moins sept années d’expérience, y compris au niveau international, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans la gestion des projets de coopération au développement et de préférence dans la promotion des PME et/ou des coopératives, l’entrepreneuriat féminin, le développement des chaines de valeur et/ou la promotion des moyens de subsistance basée sur le marché pour les réfugiés et les communautés d’accueil/ ou des populations vulnérables telles que les jeunes et les femmes.

Une expérience dans la gestion de projets avec la coopération coréenne et/ou avec l’OIT seront des atouts.

Langues

Parfaite maîtrise du français ou de l’anglais (parlé et bonnes capacités rédactionnelles) et capacité à parler et travailler dans la seconde langue. La connaissance de la langue coréenne serait un atout.

Les rapports d’avancement seront transmis au donateur en anglais, et aux autres mandants des régions bénéficiaires du Projet en français.

Compétences

• Capacité démontrée à initier des processus complexes de dialogue et de négociation, de lancer et à mettre en œuvre des activités, projets et programmes de coopération pour le développement, y compris en matière de gestion de fonds/budget et coordination des ressources humaines du projet, de négociation avec les gouvernements et les partenaires sociaux et en mobilisant l’appui des organismes donateurs internationaux ; • Capacité technique dans la conception et mise en œuvre des programmes de développement, de préférence des projets, des chaines de valeur et des moyens de subsistance pour les réfugiés et les communautés d’accueil, de promotion des PME et/ou des coopératives, et des projets ciblant l’autonomisation économique des femmes, dans les contextes de développement et de fragilité, • Bonne connaissance des mécanismes de coordination, programmation et évaluation du système des Nations Unies ; • Aptitude confirmée à assumer toutes les responsabilités liées au poste, à agir avec intégrité et transparence en respectant les normes sociales, éthiques et organisationnelles et à respecter tous les engagements dans les délais, les coûts et les normes de qualité requises ; • Capacité à travailler de manière autonome avec un minimum de supervision des supérieurs hiérarchiques; • Solides compétences en communication écrite et verbale, notamment capacité à rédiger des rapports précis à l’attention des décideurs et à créer des réseaux pour obtenir une coopération avec des partenaires ; • Solide expérience dans la préparation de projets de coopération au développement et la mobilisation des ressources; • Capacité prouvée à intégrer l’analyse de genre dans la mise en œuvre des projets de développement et à travailler dans les projets ciblant l’autonomisation économique des femmes. • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à adopter un comportement non discriminatoire et sensible aux considérations de genre. • Capacité à assurer une collaboration à distance notamment par le biais des nouveaux outils de l’information et de la communication y inclus. • Bonnes connaissance de logiciels usuels de bureautique (Word, Excel, PowerPoint) et de communications (internet et courrier électronique). • Une connaissance des politiques et procédures de l’OIT, en particulier des projets de coopération au développement sera considérée comme un avantage. • Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à adopter un comportement non discriminatoire et sensible aux considérations de genre.


Conditions d’emploi

  • Tout engagement et/ou prolongation de contrat est soumise au Statut du personnel et autres règles internes en vigueur. Toute offre d’emploi du BIT est subordonnée à la certification par le/la Conseiller/ère médical(e) du BIT selon laquelle l’intéressé est médicalement apte à remplir les exigences inhérentes et spécifiques du poste offert. Afin de confirmer une offre du BIT, le/a candidat(e) retenu(e) devra subir un examen médical.
  • Les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

Pour plus d’informations sur les conditions d’emploi, veuillez consulter la page Recrutement sur le plan international sur le site ILO Jobs.

Processus de recrutement

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT, ILO Jobs, à l’adresse suivante : https://jobs.ilo.org/?locale=fr_FR. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

Les candidats seront contactés directement s’ils/elles sont sélectionné(e)s pour un test écrit et / ou un entretien.

En fonction de la localisation et de la disponibilité des candidats, des assesseurs et des membres des jurys d’entretien, le BIT se réserve le droit d’utiliser des technologies de communication comme Skype, la vidéo ou la téléconférence, l’email, etc afin de procéder à l’évaluation des candidats au cours des différentes étapes du processus de recrutement, y compris le centre d’évaluation, les tests techniques ou les entretiens.

Le OIT applique une tolérance zéro à l’égard de l’exploitation et des atteintes sexuelles et est déterminé à faire en sorte qu’aucun membre du personnel ni aucun bénéficiaire de l’assistance de l’Organisation n’en soient victimes, directement ou indirectement. Pour s’assurer que des personnes ayant des antécédents avérés d’exploitation et d‘atteintes sexuelles, d’harcèlement sexuel ou d’autres types de comportements abusifs ne soient pas recrutées par l’Organisation, le OIT peut procéder à une vérification des antécédents des candidats en cours de considération.

Alerte à la fraude

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l’entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d’addresses email différentes de celles du BIT – [email protected] – ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n’a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.

, Apply now , Added 12 hours ago – Updated 4 hours ago – Source: jobs.ilo.org

- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article