19.6 C
Yaoundé
Saturday, August 13, 2022

UN Jobs: CONSULTANT NATIONAL _ ETUDES REDES – Cameroon

Must read

Cameroon

CONSULTANT NATIONAL _ ETUDES REDES

  1. Contexte :

Le Cameroun fait face à une épidémie du VIH de type mixte (généralisée et concentrée). Dans la population générale des adultes de 15 à 49 ans, la prévalence est de 3,4% [CAMPHIA 2017]. Au sein des groupes des populations clés, la prévalence est plus élevée : 24,3% chez les professionnelles du sexe et 20,6% chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes [IBBS 2016]. En 2021, le nombre de personnes vivant avec le VIH était estimé à 499 330 dont 332 354 femmes [Spectrum 2021]. L’épidémie est féminine et urbaine, et les jeunes et les adolescents sont plus vulnérables. Le Cameroun est en voie d’atteindre les objectifs ambitieux 95-95-95. Avec la mise en œuvre de la stratégie « Tester et traiter », la délégation de tâches et la décentralisation ainsi que la responsabilisation de la communauté pour offrir des services différenciés, le pays a atteint 95-75-82 des 95-95-95 en 2021.

La réponse à l’épidémie repose sur un trépied : (i) un engagement politique fort, constant et affirmé ; (ii) un cadre d’action unique à large spectre qui prenne en compte les cibles prioritaires et un financement constant et permanent, même s’il est insuffisant. Le financement de la réponse, surtout à travers les fonds domestiques, reste et demeure le défi majeur du Cameroun. Relever ce défi permettrait au pays d’asseoir à plus ou moins long terme une viabilité financière pour la réponse au VIH. C’est là toute l’importance et l’intérêt de monitorer les dépenses liées au VIH/SIDA.

Dans le cadre d’un financement de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Jhpiego conduit un projet mondiale de lutte contre le VIH dénommé Reaching Impact, Saturation, and Epidemic Control (RISE), d’une durée de 5 ans, qui travaille avec les pays pour atteindre une vision partagée de l’atteinte et du maintien du contrôle des épidémies, avec des partenaires locaux plus forts capables de gérer et d’obtenir des résultats par le biais de systèmes de santé durables, autonomes et résilients d’ici 2024. Au Cameroun, RISE fournit une assistance technique ciblée pour soutenir le Ministère de la santé publique (MSP) et le mécanisme de riposte au COVID-19 du Fonds Mondial, les principaux bénéficiaires, les partenaires de mise en œuvre et les sous-bénéficiaires pour mettre en œuvre une réponse coordonnée dans le pays. Une activité clé est l’analyse du flux des ressources financières et des dépenses liées au VIH/sida, bien que n’étant pas routinière comme les données programmatiques, participe au développement de l’information stratégique pour guider la réponse. Les Ressources et Dépenses de la lutte contre le Sida (REDES) 2020-2021 du Cameroun va se dérouler à un moment crucial de la réponse au VIH marqué par : (i) la revue finale du Plan Stratégique National 2020-2023 (PSN) en 2023 ; (ii) l’élaboration d’une note conceptuelle pour mobiliser les ressources auprès du Fonds Mondial et (iii) la réflexion sur le plan de viabilité financière de la réponse au VIH.

Le REDES 2020-2021 permettra, d’une part, d’apprécier les ressources effectivement mobilisées et dépensées au cours des deux premières années de mise en œuvre du PSN, de les rapprocher avec les besoins et d’en analyser les gaps financiers, et d’autre part d’analyser l’adéquation entre les dépenses par thématiques avec les priorités initialement fixées. L’analyse servira de base pour la planification et pour l’analyse de l’efficacité allocative des ressources à demander au Fonds Mondial. Enfin, les dépenses 2020-2021 du VIH/sida seront analysées avec celles des années antérieures pour voir les capacités de mobilisation des ressources domestiques et servir de données de base pour envisager un plan de viabilité financière.

2. Mission & Responsabilités :

1. Mission :

L’objectif général est de réaliser une évaluation des dépenses consacrées au VIH et au sida décrivant les flux de financement depuis l’origine des ressources, la fourniture de services et l’utilisation finale des services fournis pour les années 2020 et 2021.

Les résultats attendus sont :

  • Les capacités des responsables financiers des entités clés intervenant dans la réponse au VIH/sida sont renforcées sur la nomenclature révisée de REDES et le mécanisme de collecte et de classification des dépenses liées au VIH,
  • Les données financières sont collectées dans toutes les structures identifiées tant au niveau central qu’au niveau régional,
  • Les données sont traitées et analysées,
  • Le rapport détaillé est produit prenant en compte les données 2020 et 2021
  • Le rapport est validé, disséminé.
  1. Méthodologie

Le programme commun des Nations Unies sur le VIH / Sida (ONUSIDA), sera appliquée, avec la collecte primaire de données de dépenses auprès de fournisseurs/prestataires de services et de sources de financement. Les méthodes d’établissement des coûts, par exemple pour le traitement à l’hôpital des infections opportunistes, seront appliquées pour compléter les dépenses manquantes. L’approche d’estimation la plus logique sera appliquée, sur la base des données disponibles.

Le processus va se dérouler en trois phases :

  • Phase 1 : Planification, cartographie des structures et renforcement des capacités des acteurs;
  • Phase 2 : Collecte des données et contrôle qualité;
  • Phase 3 : Analyse des données, validation et édition du rapport.

Travaux préliminaires

En prélude à la réalisation de l’activité, la liste des institutions devant être enquêtées sera dressée et des lettres leur seront adressées afin que les éléments demandés au cours de l’enquête soient préparés. Une Task force sera mise en place pour le suivi de cette activité. De même les responsables chargés d’accompagner les institutions à la réalisation des flux et ressources et dépense seront identifiés. Un consultant sera commis pour accompagner ce processus.

  1. Principaux livrables attendus :

Le consultant doit fournir les résultats suivants :

  • Cartographie (base de données) des acteurs clés de la riposte au VIH, avec les personnes de contact et les détails;
  • Plan de collecte de données – équipes, horaires, enregistrement des rendez-vous, etc.
  • Formulaires de collecte de données finaux;
  • Rapports de mise à jour réguliers;
  • Données nettoyées et saisies dans l’outil de consolidation de données;
  • Rapport de réunion de validation avec les modifications clés identifiées / requises;
  • Projet de rapport REDES;
  • Prise en compte des commentaires des examinateurs dans le rapport provisoire;
  • Rapport final du REDES – conformément au plan de rapport suggéré, avec suffisamment de détails sur les méthodes, les estimations, la qualité des données et les limites, les résultats (répondant à toutes les questions de la recherche), le récit / l’analyse / interprétation;
  • Recommandations pour une évaluation plus poussée et pour les démarches en vue de l’institutionnalisation, annexes (incluant tous les répondants et ceux qui n’ont pas répondu);
  • Toutes les matrices du REDES (ou minimum de base, conformément au plan du rapport);
  • L’outil de consolidation de données du REDES, achevé et nettoyé pour 2020 et 2021;
  • Copies électroniques de tous les fichiers utilisés lors de la collecte et du traitement des données ;
  • Le fichier de projet RTT3 final, complet, nettoyé et correct, ainsi que le fichier de consolidation de données Excel à chaque transaction.
  1. Profil & Qualifications du consultant :

Diplôme universitaire en économie, en statistique, en économie de la santé ou en sciences sociales avec une solide expérience dans le domaine de la recherche dans la collecte et l’analyse de données, de préférence dans le domaine du VIH/ sida, et avec une expérience dans la réalisation des enquêtes EF-REDES.

Compétences et expériences requises :

  • Bonne connaissance des politiques et de la fourniture de services / programmes / acronymes relatifs au VIH/sida dans les pays ;
  • Expérience de la méthode du REDES ou de l’approche des comptes nationaux de la santé (NHA / SHA) ;
  • Solide expérience des méthodes de recherche et expérience de la conception, de la conduite, de la gestion et de l’analyse des processus de recherche et de collecte de données ;
  • Expérience dans la gestion d’une équipe de collecteurs de données pour des produits de recherche à l’échelle nationale ;
  • Bonnes compétences en gestion, analyse, compte rendu et présentation ;
  • Excellentes compétences en Excel.

How to apply

Le processus de recrutement sera conduit en collaboration avec la CNLS.

Le dossier de candidature à soumettre sera constitué de :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un Curriculum vitae basé sur les réalisations et comprenant les coordonnées de contact (adresse physique, numéros de téléphone fixe et cellulaire ;
  • Tout autre document démontrant d’une expertise en planification stratégique ou renseignant sur la carrière du candidat.

Envoyer uniquement par courriel à [email protected] au plus tard le 19 Août 2022. En indiquant l’intitulé du poste en objet : Consultant National_Etudes Redes

NB :

  • Le candidat sélectionné pour ce poste fera l’objet d’une enquête sur ses antécédents professionnels avant l’embauche.
  • Les candidats retenus devront compléter leur dossier avec toutes les pièces attestant leurs déclarations contenues dans le CV ;
  • Les candidatures féminines sont fortement encouragées.
  • Pour plus d’informations sur Jhpiego, visitez notre site Web à l’adresse : www.jhpiego.org
- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article