20.9 C
Yaoundé
samedi, novembre 12, 2022

Un Exposé sur la CEMAC

Must read

English version

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

UN APERÇU DE LA CEMAC

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) est une organisation internationale régionale africaine composée de 6 pays d’Afrique centrale. La CEMAC réincarnée à partir de l’UDEAC, Union douanière et économique de l’Afrique centrale et dont le siège est à Bangui, en République Centrafricaine. Il est composé de 6 pays d’Afrique centrale.

Les six pays de la CEMAC :

  • Le Cameroun
  • La République Centrafricaine
  • Le Congo
  • Le Gabon
  • La Guinée Équatoriale
  • Le Tchad

Outre le fait que ces pays partagent une région géographique et une histoire similaires, leurs économies se distinguent significativement :

  • Premièrement, avec un nombre combiné d’environ 51 millions, la population de la région est relativement petite par rapport à d’autres organismes régionaux en Afrique ;
  • Deuxièmement, historiquement, cette région a connu une très faible augmentation des revenus par habitant et a fait peu ou pas d’efforts pour réduire les niveaux de pauvreté ;
  • Enfin, les pays de cette région dépendent fortement du pétrole et de plusieurs autres ressources naturelles.

La région CEMAC est composée d’environ 51 millions de personnes avec des densités de population variables. Le Tchad et la République Centrafricaine sont des pays enclavés de la région. Cependant, en comparaison avec d’autres sous-régions du reste de l’Afrique, la région de la CEMAC a la plus petite taille de population.

Les cinq autres pays sont en grande partie des régions tropicales tandis que le Tchad est le seul pays sahélien de la région. Le Tchad traverse le désert du Sahara, ainsi que les régions du Sahel et du Soudan.

La région CEMAC dispose d’une large gamme de produits agricoles et de minerais inexploités. La République du Congo, quant à elle, abrite la deuxième plus grande forêt du monde et de grandes réserves d’eau. Cependant, la région reste la moins développée du continent en termes d’infrastructures, de transport, d’énergie et de technologie, qui constituent tous des défis pour la production et le développement socio-économique de la région.

Même si le français est la langue commune dans la région CEMAC, les habitants de la région se composent d’une grande diversité ethnique. La caractéristique d’une grande diversité ethnique est commune à la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest mais peu commune en Afrique centrale, qui constitue souvent un défi dans son processus d’intégration. Cependant, certains groupes ethniques sont présents dans plusieurs pays de la région tels que les Fang, les Bantous et semi-Bantous et les tribus Touareg.

Cette diversité ethnique, plus qu’un défi d’intégration, a souvent entraîné une instabilité dans la région. Pour maintenir la paix et la stabilité, certains États d’Afrique centrale se sont réunis à Yaoundé, au Cameroun en 1994 et ont adopté un pacte de non-agression et sont partis pour former une institution en 1999 à Yaound connue sous le nom de Conseil pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (COPAX ).

L’Afrique centrale est riche en ressources naturelles telles que le pétrole, l’or, l’étain, la bauxite, l’uranium, le bois et le minerai de fer. En outre, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon sont connus pour être parmi les dix premiers producteurs de pétrole d’Afrique, cependant, ses quelque 51 millions d’habitants restent l’un des plus pauvres au monde. Malgré la vaste possession de ressources naturelles et un groupement colonial similaire, les déplacements dans cette région sont assez difficiles en raison de l’absence de routes commerciales naturelles, ce qui les rend relativement isolés les uns des autres. De plus, les maladies récurrentes d’origine hydrique et la désertification dans la région (principalement au Tchad) constituent un défi pour la production alimentaire.

Le Cameroun et la Guinée équatoriale sont économiquement dominants dans la région. Le Cameroun est la plus grande économie des six États membres et représente 31,58 % du PIB total de la CEMAC. Cependant, en termes de revenu par habitant, la Guinée équatoriale et le Gabon sont en tête de liste des ménages à revenu élevé de la région avec respectivement 14 540 USD et 7 407 USD. Bien que le revenu par habitant au Cameroun soit de 1 180 USD (une augmentation par rapport à son chiffre de 2001 de 550 USD), il s’agit toujours d’une économie à faible revenu.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LOCALISER LA CEMAC

La CEMAC partage ses frontières avec toutes les autres régions du continent, ce qui rend l’organisation très importante :

  • A l’Ouest par la CEDEAO et la CEN-SAD ;
  • A l’Est par l’EAC, le COMESA, l’IGAD et la CEN-SAD ;
  • Au Sud par la SADC ; et
  • Au Nord par les pays arabes.

L’HISTOIRE DE LA CEMAC

La CEMAC est née d’un traité signé à N’Djamena (Tchad) le 16 mars 1994 et entré en vigueur 5 ans après en juin 1999.

La CEMAC est composée de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), qui regroupe les États membres ayant pour monnaie commune le FCFA, et de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC), qui harmonise les réglementations économiques dans les États membres dans le but de dynamiser les échanges et de faciliter l’unité des politiques économiques au sein de la sous-région.

En bref, voici l’évolution qui a abouti à l’existence de la CEMAC :

  • De 1964 à 1999 : Secrétariat Général de l’UDEAC ;
  • De 1999 à 2007 : Secrétariat Exécutif de la CEMAC ;
  • A partir de 2007 : Commission CEMAC.
  • Le 29 juin 1959, l’Union douanière équatoriale (UDE) est créée ;
  • En 1961, l’État du Cameroun a rejoint l’EDU;
  • Le 8 décembre 1964, par la signature du traité de Brazzaville, l’Union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC) est créée ;
  • Le 24 août 1983, la Guinée équatoriale rejoint l’UDEAC ;
  • Le 16 mars 1994, un nouveau traité signé à N’Djamena au Tchad donne naissance à la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ;
  • En juin 1999, le traité signé en 1994 instituant la CEMAC entre en vigueur ;
  • En 2010, l’idée d’une rotation des premiers dirigeants des Institutions dont le mandat est de 5 ans non renouvelable a été introduite ;
  • En octobre 2017, tous les États membres de la CEMAC ont signé une circulaire instaurant la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEMAC pour tous les ressortissants de la communauté.
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LA ZONE FRANC CFA

La région CEMAC de l’Afrique est l’une des deux zones CFA en Afrique. Avant l’indépendance, des unions économiques ont été créées par les Français dans les parties centrale et occidentale de l’Afrique qui étaient sous leur domination. L’Afrique Occidentale Française (AOF) est la première de ces unions créée en 1898 en regroupant le Sénégal, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Soudan (actuel Mali), le Dahomey (actuel Bénin), la Haute-Volta (actuel Burkina Faso), la Mauritanie, et Niger. Plus tard en 1910, l’Afrique Equatoriale Française (AEF) est créée regroupant le Tchad, l’Oubangui-Chari (aujourd’hui République Centrafricaine), le Congo et le Gabon.

Le Cameroun était cependant assez distinct en ce sens qu’il était gouverné à la fois par la Grande-Bretagne et la France, et les colonies susmentionnées ont ensuite obtenu leur indépendance vers 1962, mettant ainsi fin à tous les accords antérieurs avec la France et devenant un pays à part entière.

Le CFA était auparavant utilisé pour désigner les colonies françaises africaines avant l’indépendance et un accord franc a été conclu qui a vu la mise en œuvre d’une monnaie unique pour certaines colonies françaises en Afrique. Cette monnaie a été utilisée au milieu des années 1940 comme un moyen d’éviter le besoin de stabilité monétaire et de préserver les taux de change entre les zones AEF et AOF et le dollar à une époque où le franc français a été dévalué au stade final de la Seconde Guerre mondiale. Guerre.

Après la Seconde Guerre mondiale; deux maisons d’émission ont été créées et chargées de superviser cette monnaie. Cependant, après l’indépendance, les institutions sont restées opérationnelles et ont été dirigées par la France. Néanmoins, le sens initial du CFA a été modifié par les pays d’Afrique centrale pour désigner la Coopération Financière Africaine et rebaptisé en Afrique de l’Ouest la Communauté Financière Africaine. Malgré le fait que ces colonies françaises ont cessé tous les liens institutionnels politiques avec la France après l’indépendance, une institution économique a persisté sous la forme du franc CFA.

Aujourd’hui, les principaux membres de la zone franc CFA sont la France et les deux unions économiques et monétaires africaines issues de la BCEAO et de la BCEAC. La monnaie leur a donné un avantage sur les autres régions du continent en ce sens qu’à travers la crise économique du milieu des années 1980, les économies utilisant le franc CFA ont connu une croissance plus élevée du PIB réel et un taux d’inflation plus faible, tout en développant des déséquilibres macroéconomiques plus importants comme contrairement aux autres économies de la région subsaharienne.

Contrairement à d’autres pays africains, les deux zones CFA présentent un niveau élevé de similitude et les unions et institutions monétaires CFA régissant ces zones restent étroitement liées à leur puissance coloniale française jusqu’à récemment, le 29 juin 2019, lorsque les dirigeants de la BCEAO ont pris la décision de laissez tomber le CFA pour « l’éco ». Le franc CFA d’Afrique centrale (XAF) est resté fortement ancré d’abord au franc français et maintenant à l’euro à 655,96 XAF par euro, ce qui souligne les avantages d’un taux de change fixe mis en évidence par Mundell.

Les deux zones tiennent des réunions semestrielles entre elles et avec la France afin de discuter de leurs performances économiques et des politiques ou institutions à mettre en œuvre pour maximiser les retombées économiques.

En vue de renforcer l’intégration économique au sein de la sous-région et entre les deux zones du Franc CFA, les dirigeants de ces sous-régions se sont réunis à Port Louis, Maurice en octobre 1993 pour mettre en place une politique douanière commune appelée Organisation pour l’Harmonisation des Droit des affaires en Afrique (OHADA). Cette politique consiste en des lois commerciales et des institutions qui visent à renforcer la croissance économique dans les deux régions, à encourager la diffusion de la bonne gouvernance et à promouvoir le commerce intérieur et international par le biais des investissements directs étrangers. Cette politique reflétait le besoin et la vision de ces sous-régions de former une sous-région économiquement intégrée qui favoriserait l’harmonisation des politiques et pourrait être imité par d’autres blocs économiques sous-régionaux, conduisant ainsi à une politique continentale d’intégration économique des Afrique.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LA RAISON D’UNE INTÉGRATION ÉCONOMIQUE CENTRAFRICAINE

La création de la CEMAC a été une étape très importante dans le processus d’intégration régionale en Afrique centrale et reposait sur les idées de promotion de l’intégration régionale et d’efficacité des politiques dans toute la région. Dès sa création, la CEMAC s’est attachée à promouvoir les échanges, à établir un marché commun centrafricain et à fédérer les habitants de la région CEMAC. La justification de l’intégration économique des États d’Afrique centrale repose principalement sur des hypothèses telles que :

  • L’intégration économique inaugurera un plus grand développement régional et un moyen par lequel l’économie régionale sera intégrée dans le système économique mondial, lui donnant ainsi plus de pouvoir économique sur la scène internationale ;
  • L’intégration économique augmentera le niveau d’investissement du secteur privé, ainsi que le niveau de vie de la population moyenne, et transformera la région ;
  • L’intégration économique a un impact positif sur le produit national brut de tous ses États membres par une augmentation de la taille des marchés, l’efficacité des institutions au sein des États membres et une augmentation des économies d’échelle ;
  • La théorie de l’union douanière de Viner suggère que l’élimination des tarifs par l’intégration augmentera non seulement la taille du marché, mais conduira également à la création de commerce et augmentera le degré de commerce qui se produit dans la région ;
  • Historiquement, l’intégration en Afrique centrale remonte à l’époque coloniale et, à ce titre, toute intégration actuelle est considérée comme la continuité de leur passé historique et colonial commun ;
  • En outre, l’intégration économique dans la région est considérée comme une plate-forme pour promouvoir la stabilité politique et socio-économique et le développement des États membres et de leurs citoyens grâce à une augmentation du commerce régional, de la coopération et des niveaux d’autonomie.
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LA FORMATION DE LA CEMAC

La CEMAC est considérée comme l’un des plus anciens accords régionaux en Afrique et se compose de six pays de la région de l’Afrique centrale : le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon. Les efforts antérieurs pour créer une coopération et une intégration économiques dans la région remontent à l’époque coloniale française et ces derniers temps, les membres ont établi conjointement une union économique et monétaire en 1994 qui a ensuite été ratifiée en 1999 dans le but de renforcer les douanes existantes. et l’union monétaire existantes qui ont été mises en place lors de la colonisation.

Avant d’obtenir son indépendance de la domination coloniale française, l’Union Douanière Équatoriale (UDE) a été formée en 1959 par la République centrafricaine, la République du Congo, le Gabon et le Tchad. Plus tard en 1960, les pays qui composaient l’AEF se sont réunis pour former l’Union de Républiques de l’Afrique Centrale qui a ensuite été dissoute lorsque ces pays ont accédé à l’indépendance.

Cependant, malgré l’indépendance de la France, l’UDE est restée une institution fonctionnelle avec l’adhésion du Cameroun en 1961, et le 8 décembre 1964, les cinq pays de l’UDE se sont réunis à Brazzaville (en République du Congo) pour créer l’Union Douanière et Économique de l’Afrique Centrale (UDEAC).

Formée en vertu du Traité de Brazzaville, l’UDEAC a été créée dans le but de former une union douanière qui favoriserait l’intégration économique entre ses membres et faciliterait le libre-échange entre les États membres tout en mettant en œuvre un tarif extérieur commun sur les facteurs de production importés des pays non membres. En matière de commerce extérieur, trois prélèvements différents à l’importation ont été adoptés par tous les États membres dans le cadre du traité UDEAC : un droit à l’importation, un droit d’entrée et un droit sur le chiffre d’affaires à l’importation.

De plus, le quatrième type de prélèvement, connu sous le nom de taxe complémentaire, était déterminé et mis en œuvre individuellement par chaque État membre. Cependant, le traité UDEAC n’a jamais imposé un tarif extérieur commun comme il l’a fait sur le commerce régional sous la forme d’un régime fiscal unique qui a été établi en 1965. Ce régime fiscal visait à libéraliser le commerce dans la région et des pays comme le Cameroun ont régularisé leur commerce. sur la base des dispositions de ce régime.

Suite à la crise économique survenue à la fin des années 1980 et 1990, les États membres de l’UDEAC sont devenus très préoccupés par la vision d’établir une union douanière et la nécessité de créer une initiative d’intégration plus efficace. Ayant pour objectif la mise en place d’une union douanière, l’UDEAC a formé plusieurs infrastructures et projets en vue de la création d’un régime fiscal et douanier harmonisé. La Guinée équatoriale a ensuite rejoint cette institution en 1983, devenant officiellement le sixième membre de l’UDEAC.

En raison des désaccords au sein du groupe, le Tchad et la République centrafricaine ont menacé de quitter l’UDEAC mais n’ont pas donné suite à leurs menaces après de nombreuses pressions de la France.

Dès lors, pour tenter de dissiper ces malentendus, le traité de l’UDEAC est officiellement révisé en 1975. Cette action commune est renforcée par deux accords de coopération monétaire entre les Etats membres de l’UDEAC et la France signés en novembre 1972. Ces accords ouvrent la voie à une création d’une banque centrale commune (Banque des Etats de l’Afrique Centrale – BEAC) et d’une monnaie unique connue sous le nom de Franc de la Coopération Financière en Afrique – Franc CFA).

Néanmoins, l’absence de libre circulation des facteurs de production et le manque de financement, de coopération, de communication et d’engagement des États membres ont posé des défis majeurs à l’organisation et afin de remédier à cela, il y a eu un débat concernant la création d’une nouvelle institution qui renforcerait l’intégration économique, monétaire et financière.

Les États membres de l’UDEAC ont donc signé un traité pour créer une union économique visant à promouvoir le processus d’intégration régionale par la mise en place d’une union monétaire avec l’utilisation du franc CFA d’Afrique centrale comme monnaie unique.

En conséquence, en mars 1994, l’UDEAC a été remplacée par la CEMAC à N’Djamena, au Tchad, conformément à la relance des entreprises d’intégration économique et sociale qui déferlaient sur le continent. Les réformes de 1994 intervenues sous l’UDEAC ont introduit « un tarif extérieur commun, la suppression progressive des tarifs sur le commerce intra-régional, l’harmonisation de la fiscalité indirecte et le remplacement des barrières quantitatives à l’importation par des surtaxes temporaires à l’importation ».

En 1999, la CEMAC a officiellement vu le jour après sa ratification et l’adoption d’un plan d’action dans le cadre de la Déclaration de Malabo.

LA CARTE CEMAC

Carte de la CEMAC
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LES OBJECTIFS DE LA CEMAC

La CEMAC a été créée comme un moyen de créer une initiative d’intégration plus définie et dominante qui non seulement favorisera le développement socio-économique et culturel harmonieux de tous ses États membres, mais le fera dans le but de créer un véritable marché commun centrafricain.

Avec une vision de promouvoir l’harmonisation du développement de tous les États membres, la CEMAC vise à mettre en œuvre un système multilatéral des politiques économiques des États membres, à harmoniser les politiques dans divers secteurs et à créer un marché commun de l’Afrique centrale qui permettrait la libre circulation des facteurs. de fabrication.

L’organisation de la CEMAC vise également à promouvoir la stabilité et la coopération régionales, à relever le niveau de vie des habitants de la région et à créer un environnement régional propice aux investissements tant locaux qu’internationaux, le tout contribuant au développement général de la continent africain.

Ainsi, pour atteindre ces objectifs, la CEMAC propose les objectifs suivants sous la bannière de l’UMAC et de l’UEAC :

harmoniser les réglementations commerciales et les politiques économiques de tous les États membres afin de contribuer à réduire les barrières commerciales intra-régionales ;
mettre en place un tarif extérieur commun et accroître la concurrence économique et financière;
établir un marché commun basé sur la libre circulation des facteurs de production dans la région ; et
créer un mécanisme de financement souverain et indépendant de l’organisation CEEAC.

QUELQUES FAITS CEMAC (SOURCE : COMMISSION CEMAC 2015) :

  • Population combinée (estimation) : 51 millions ;
  • Superficie : 3 020 144 Km2
  • Taux de croissance démographique : 2,9 %
  • Taux de croissance économique : 2,8 %
  • Taux de croissance du PIB/Hbt : -0,1%
  • Principaux produits d’exportation : Pétrole brut, Cacao, Café, Fibre de coton, Grumes, Bois scié, Aluminium, Caoutchouc naturel, Banane, Diamant, Or, Manganèse, Uranium, Méthanol.
  • Taux d’inflation : 2,3 %
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

L’HYMNE CEMAC

L’hymne CEMAC

Sous le ciel de l’Afrique Centrale

Des flambeaux se sont allumés

Pour chasser les nuits ténébreuses

De la misère, de la pauvreté.

La CEMAC est notre force,

Le cheval de notre bataille.

Debout ! Debout pour la victoire !

Les coqs chanteront sur nos toits !

Tam-tams, crépités forts !

Griots, chantez avec brios !

La main dans la main, pour gagner le combat,

Dans la lumière, la concorde, et l’avenir sera plus beau !

LE LOGO CEMAC

Logo de la CEMAC

Le logo CEMAC a été institué le 21 juillet 2000 par le Règlement n°12/00/CEMAC-045-CM-04 portant promotion de la Communauté avec les explications suivantes :

  • Les forces montantes vers l’étoile représentent la solidarité et les efforts conjugués des pays de la CEMAC pour atteindre leurs objectifs.
  • L’étoile symbolise l’influence de la CEMAC sur l’Afrique.
  • Les palmes sont le couronnement des efforts de la CEMAC aux niveaux africain et mondial.

LE DRAPEAU CEMAC

Le drapeau de la CEMAC

Le drapeau de la CEMAC a été institué le 21 juillet 2000 par le règlement n°14/00/CEMAC-045-CM-04 portant promotion de la Communauté. Le drapeau est :

  • Couleur jaune, commune aux drapeaux des cinq pays ;
  • Frappé au milieu, avec le logo dont la couleur dominante est le vert, couleur commune aux drapeaux des cinq pays de la communauté.
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LE CADRE ORGANISATIONNEL DE LA CEMAC

La CEMAC est considérée comme l’une des CER africaines les plus structurées et s’appuie sur plusieurs politiques et mesures qui ont été mises en place pour promouvoir l’intégration économique et financière régionale entre tous les États membres. Bien que la CEMAC ait adopté certaines des structures institutionnelles de son prédécesseur l’UDEAC, l’architecture actuelle de la CEMAC est considérée comme plus compliquée.

Alors que le Traité de la CEMAC identifie l’UEAC, l’UMAC, le Parlement et la Cour de justice comme les principales institutions chargées de promouvoir l’harmonisation des États membres, d’autres organes principaux ont été créés pour aider à atteindre les objectifs de la CEMAC. Ceux-ci inclus:

  • la Commission CEMAC,
  • les Conseils des ministres,
  • la Conférence des chefs d’État,
  • le Comité Ministériel,
  • le Secrétariat Exécutif,
  • le Comité inter-États,
  • BEAC,
  • COBAC et
  • l’Institution de Financement du Développement.
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LA CONFÉRENCE DES CHEFS D’ÉTATS DE LA CEMAC

La Conférence des chefs d’État est le plus grand organe de la Communauté et se compose de dirigeants politiques des États membres de la CEMAC qui sont connus pour être le plus haut pouvoir de décision de l’institution. Ils agissent au moyen d’actes complémentaires et se réunissent souvent chaque année pour discuter des questions régionales et institutionnelles, ainsi que de l’octroi de l’accès à de nouveaux membres.

La Conférence des chefs d’État détermine également les politiques qui régissent la Communauté, ainsi que les actions des structures de l’UEAC et de l’UMAC. Avec un consensus guidant chaque décision prise lors des conférences, les chefs des autres organes de l’institution sont élus lors de ces conférences, cependant, la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) reste la seule exception.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

L’UEAC ET L’UMAC

L’UEAC et l’UMAC sont considérées comme les deux principaux piliers de l’organisation et ont des missions clairement définies.

L’UEAC

L’Union Economique de L’Afrique Centrale (UEAC) est dirigée par le Conseil des ministres et limitée à trois représentants au maximum de chaque État membre.

Le Conseil des ministres se réunit deux fois par an sous la direction du président du Conseil et agit par voie de règlements, directives, décisions, recommandations ou avis. Toutefois, dans les cas où les questions à discuter comprennent des questions autres que l’économie politique et les finances, le Conseil invite les ministres concernés à discuter de ces questions à condition que tous les représentants d’un État membre soient limités à trois.

L’UMAC

L’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) quant à elle est dirigée par le Comité Ministériel qui est composé de deux ministres de chaque Etat membre et délégués par le Ministre des Finances. Ce comité est dirigé par un président qui est nommé annuellement et le comité reste fortement dépendant des structures de l’UDEAC telles que la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) qui émet la monnaie commune du franc CFA d’Afrique centrale et met en œuvre le système monétaire politique de l’organisme.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LA COUR DE JUSTICE DE LA CEMAC

La Cour de justice de la Communauté est composée d’une chambre judiciaire et d’une chambre des comptes. Cette Cour de justice n’est pas seulement compétente pour les questions liées à la conformité, mais réglemente également les comptes de la CEMAC et son audit, légalise les traités et règle les litiges qui relèvent de sa compétence et de celle du Parlement.

LE PARLEMENT CEMAC

Le Parlement, quant à lui, a été élu en 2004 à la suite d’une commission interparlementaire formée à Malabo, en Guinée équatoriale, en juin 2000 et chargée de réglementer les institutions régionales, dans le but de promouvoir l’intégration régionale au niveau politique.

LA COMMISSION CEMAC

Suite à sa transformation en 2007 du Secrétariat Exécutif, la Commission de la CEMAC a été créée par les Chefs d’Etat dans le cadre de la Commission de l’UE comme un organe qui renforcera l’organisation de la CEMAC.

Avec son siège à Bangui, en République Centrafricaine, cette Commission est composée d’un nombre égal de représentants appelés Commissaires de chaque Etat membre de la CEMAC et est dirigée par un Président de la Commission et son vice-président. Cette Commission est également connue pour être le mécanisme de surveillance multilatéral mis en place pour superviser les politiques macroéconomiques de l’organisation et ceci est accompli par la Présidence de la Commission.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC

Le climat économique de la région CEMAC a connu une hausse considérable par rapport aux années 90 et 80. Individuellement, des pays comme le Cameroun et la Guinée équatoriale s’en sortent plutôt bien par rapport à d’autres pays comme le Tchad et la République centrafricaine.

Les théories économiques comme l’OCA de Mundell suggèrent que la mise en place d’une monnaie unique augmente les échanges commerciaux et commerciaux entre les États membres, mais ce n’est pas le cas avec la région CEMAC. Le commerce au sein des pays de la CEMAC ne représente qu’environ 0,8 % de son commerce total, tandis que son commerce avec la CEDEAO et le reste de l’Afrique est nettement plus élevé (1,4 % et 3,2 % respectivement). Son commerce avec l’UE représente 40 % de toutes les exportations. et 60 pour cent de toutes les importations.

La faiblesse des échanges au sein de la zone CEMAC pourrait être le résultat des tarifs commerciaux qui existent dans la région, allant ainsi à l’encontre de l’objectif de l’intégration économique.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC

La Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) a été créée au début des années 1990 pour améliorer la gestion et l’efficacité des secteurs monétaire et financier. Bien que l’objectif principal des taux de change et des politiques monétaires dans la zone CEMAC ait été de maintenir un taux de change nominal fixe et d’empêcher toute forme de volatilité, les réformes monétaires de la BEAC sont passées d’un contrôle direct à un contrôle davantage fondé sur le marché.

Les États membres de la CEMAC ont été encouragés à soutenir plusieurs objectifs politiques. Selon Mpatswe et al. (2011), « ces objectifs politiques se traduisent par des critères de convergence, qui comprennent la réalisation d’un solde budgétaire de base non négatif, le maintien de la dette totale en dessous de 70 %, la non-accumulation d’arriérés intérieurs et extérieurs et une inflation annuelle inférieure à 3 % ».

Il existe également un mécanisme de surveillance multilatérale qui a été mis en place par l’organisation pour superviser les réformes macroéconomiques et financières et harmoniser les systèmes juridiques afin de renforcer le processus monétaire et financier de la CEMAC.

Les politiques budgétaires dans la région CEMAC sont également menées individuellement par chaque État membre.

Bien que cette stratégie puisse très bien poser problème à l’avenir, ces pays ont reconnu que l’efficacité de telles politiques budgétaires nationales nécessitait une surveillance macroéconomique et en mars 1993, un mécanisme de surveillance multilatérale a été mis en place pour faire progresser la convergence macroéconomique et superviser ces politiques budgétaires.

Ce mécanisme a été largement créé dans le cadre des critères de Maastricht de l’UE et a servi de plate-forme pour un modèle de surveillance multilatérale plus large. En août 2001, le Conseil des ministres de la CEMAC a poursuivi la promotion de la convergence macroéconomique. Quatre indicateurs macroéconomiques ont été établis pour guider cette surveillance, parmi lesquels : «

  • le ratio solde budgétaire primaire/PIB doit être nul et supérieur ;
  • le ratio dette publique/PIB ne doit pas dépasser 70 % ;
  • de nouveaux arriérés, internes et externes, ne doivent pas s’accumuler ; et
  • le taux d’inflation annuel moyen ne doit pas dépasser 3 % ».

Cependant, la structure actuelle de l’union monétaire de la CEMAC est loin de remplir les conditions requises pour une convergence réussie des politiques macroéconomiques :

  • Premièrement, la mise en œuvre de la politique commerciale est généralement au point mort et le mouvement des facteurs de production avec la région est très limité et le commerce intra-régional est considérablement faible.
  • En outre, le degré d’ouverture et de transparence des marchés de la zone CEMAC est faible et, en raison de la forte dépendance au pétrole comme source de revenus dans la région, la diversification des produits est faible.
  • En outre, l’intégration de la politique budgétaire dans la région est assez limitée et sa convergence de l’inflation est très faible.
  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LE CLIMAT POLITIQUE DE LA CEMAC

Bien que la mauvaise gouvernance reste un défi majeur dans la région et au sein des institutions régionales, l’adhésion à l’organisation CEMAC semble avoir stimulé les indicateurs de gouvernance dans la plupart des États membres, le contrôle de la corruption, l’état de droit et la stabilité politique connaissant un coup de pouce au Cameroun à partir de 1996-2020.

En outre, bien que la gouvernance semble s’être améliorée dans tous les pays de la région, la rivalité entre le Cameroun et le Gabon constitue une menace politique pour la stabilité et l’intégration de la région. Le Cameroun est la plus grande économie de la région et la présence de réserves de pétrole au Gabon a donné au pays un niveau important de stabilité économique et politique.

En outre, le Gabon a servi de médiateur dans plusieurs conflits régionaux, ce qui a accru sa concurrence avec le Cameroun pour la position de leader de la région. De plus, bien que l’indicateur de stabilité politique semble avoir augmenté dans de nombreux États membres, les conflits internes au sein de ces pays de la CEMAC ont toujours été une menace pour l’intégration régionale car non seulement ces conflits affectent le pays dans lequel ils se déroulent, mais ont des effets de ces conflits débordent également sur les pays voisins.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LES RÉALISATIONS DE LA CEMAC

1) L’union monétaire

L’une des réalisations les plus importantes de la CEMAC vient de son union monétaire. Le franc CFA, la monnaie commune partagée entre les pays de la CEMAC, est relativement stable et digne de confiance. Même si, comme d’autres monnaies, elle a connu des difficultés, elle s’est toujours redressée. Le franc CFA est émis par sa banque centrale, la BEAC, avec son capital à Yaoundé, au Cameroun. a vu la création réussie de l’union monétaire.

2) Intégration économique

En matière d’intégration économique, la zone de libre-échange et l’union douanière sont déjà une réalité, permettant à la CEMAC d’être un espace de libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux. Depuis mai 2015, les ressortissants de la CEMAC devaient bénéficier de la libre circulation dans la région et ne plus être obligés d’utiliser un visa pour voyager entre les pays de la CEMAC, tout en devant présenter une pièce d’identité aux frontières. Le marché commun est également en cours et quatre pays sont concernés.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LES DÉFIS DE LA CEMAC

DES RESSOURCES MAL UTILISÉES ET INEXPLOITÉES

La région CEMAC dispose d’une large gamme de produits agricoles et de ressources naturelles inexploitées. Même lorsque ces ressources sont exploitées, elles ne le sont pas de manière transparente, ce qui laisse beaucoup à désirer. Avec la région riche en minéraux, en réserves d’eau et en forêts denses, elle est la moins développée du continent en matière d’infrastructures, de transport, d’énergie et de technologie.

ACCESSIBILITÉ LIMITÉE LES UNS AUX AUTRES

Malgré la vaste possession de ressources naturelles et un groupement colonial similaire, les déplacements dans cette région sont assez difficiles en raison de l’absence de routes commerciales naturelles, ce qui les rend relativement isolés les uns des autres. La région CEMAC est caractérisée par un très mauvais réseau routier qui rend difficile une bonne intégration économique.

INSÉCURITÉ

La CEMAC a la sécurité comme objectif primordial pour le développement économique à venir. L’insécurité va beaucoup gêner les projections de la CEMAC. L’insécurité le long des frontières de la CEMAC causée par Boko Haram originaire du nord du Nigéria et les bouleversements politiques en République centrafricaine ont un effet cascade sur la CEMAC, comme on le verra au point suivant.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LIBERTE DE MOUVEMENT PARTIELLE

Cette liberté de circulation devait initialement démarrer le 1er janvier 2014, mais a été retardée par la fermeture des frontières de la Guinée équatoriale. Si la libre circulation dans l’ensemble de l’espace n’est pas encore possible, c’est avant tout à cause des différentes crises sécuritaires dans la sous-région, signalant en premier lieu l’insurrection déclenchée par Boko Haram dans le bassin du lac Tchad.

Cependant, le Tchad et le Cameroun ont pris les devants et ont instauré la libre circulation des biens et des personnes entre les deux États par le biais d’un accord bilatéral, ce qui pourrait arranger les choses.

Lors du sommet de Djobloho le 17 février 2017, la Guinée équatoriale et le Gabon se sont en effet engagés à lever toutes les restrictions qui existent encore.

BAISSE DES PRIX DU PÉTROLE

Tous les pays de la CEMAC étant producteurs de pétrole, la baisse des prix du pétrole s’est traduite par une baisse des recettes budgétaires d’environ 50 %. Cela étouffe la croissance économique comme prévu.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf

LE FRANC CFA OBSOLETE

L’urgence de réformer le Franc CFA a conduit au sommet extraordinaire de la CEMAC le 22 novembre 2019, à Yaoundé, présidé par Paul Biya. Après les pays de la zone franc en Afrique de l’Ouest, c’est au tour de l’Afrique centrale de s’interroger sur la pertinence d’une monnaie à réserves de change déposées en France qualifiée par certains d’ « héritée de la colonisation ».

Il est intéressant de noter que la France a donné son accord pour être prête à réformer le Franc CFA.

Le 28 décembre 2019, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a rendu visite à Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire et lors du point presse à l’issue de cette rencontre, ils ont déclaré avoir discuté de la réforme du franc CFA comme cela se faisait dans la zone UEMOA. En effet, le président de la Guinée équatoriale a déclaré que le franc CFA était « obsolète ».

PETITE RIVALITÉ AU SEIN DE L’ORGANISATION

Il y a une rivalité fréquente entre le Cameroun et le Gabon. Le Cameroun et la Guinée équatoriale ont des conflits frontaliers qui ont connu de fréquentes escarmouches entre l’armée des deux pays. La Guinée équatoriale a fréquemment fermé ses frontières avec le Cameroun et le Gabon. Toutes ces rivalités et ces conflits au sein de la région constituent un grand défi pour l’intégration régionale.

  • CADRE ORGANISATIONNEL CEMAC
  • CONFERENCE DES CHEFS D'ETATS CEMAC
  • FORMATION DE LA CEMAC
  • L'HISTOIRE DE LA CEMAC
  • LA CARTE CEMAC
  • LA COMMISSION CEMAC
  • LA COUR DE JUSTICE CEMAC
  • LA ZONE FRANCLE CLIMAT ECONOMIQUE DE LA CEMAC
  • LE CLIMAT POLITIQUE CEMAC
  • LE PARLEMENT CEMAC
  • LES DEFIS DE LA CEMAC
  • LES OBJECTIFS DE LA CEMAC
  • LES POLITIQUES FISCALES EN ZONE CEMAC
  • LES REALISATIONS DE LA CEMAC
  • forces et faiblesses de la cemac pdf
- Advertisement -spot_img

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest article